Les IRM et scanners produisent des vues du corps en coupes 2D, tout en nuances de gris, qui ne donnent aux chirurgiens qu'une vision partielle du patient : ils ne peuvent reconstruire tout l'environnement de l'organe concerné par une intervention, notamment sa vascularisation. Il en résulte des évènements indésirables graves, estimés entre 63 000 et 92 000, en France, en 2012.

Pour les éviter, le Pr. Marescaux, Chef du département de chirurgie digestive et endocrinienne des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et Président de l'IRCAD*, entame en 1995 des recherches pour développer une solution de modélisation 3D en ligne, adaptée à chaque patient. « Je l'ai rejoint en 1999 pour développer le logiciel de reconstruction du corps, le logiciel d'analyse d'images médicales et, en 2012, l'application mobile, » explique Luc Soler, Président de Visible Patient™, société créée en 2013 pour commercialiser ce dispositif médical dûment homologué. « Particulièrement indiqué pour les cancers des tissus mous**, Visible PatientT donne une vision préopératoire en 3D qui réduit les complications liées aux variations anatomiques, améliore la procédure chirurgicale et permet au patient de bien comprendre le projet thérapeutique, » précise Luc Soler.

Malgré les chicanes administratives, le concept fait ses preuves en France et le chiffre d'affaires double en 2018 pour atteindre 27 M€.

« Visible Patient™ donne une vision préopératoire en 3D »

Une destinée naturellement internationale

« Pour mieux déployer Visible Patient™ en France, il fallait transformer le succès technologique en succès commercial, donc négocier sa prise en charge, à commencer par les assurances et mutuelles privées, » indique Luc Soler qui en a déjà convaincu deux, dont les Assurances du Crédit Mutuel. « Pour accélérer la conquête de l'Europe, de l'Amérique du nord et de l'Asie, nous avons organisé une levée de fonds de 11,3 M€, » indique Clément Combal, Directeur de Participations chez Crédit Mutuel Innovation, convaincu de la pertinence et du potentiel de cette innovation dont ont déjà bénéficié plus de 3 000 patients.

« Nous faisions déjà confiance au Crédit Mutuel, banque de l'IRCAD et de Visible Patient™, » souligne Luc Soler. « Lors de la structuration de notre dossier, le sérieux et la capacité d'analyse de l'équipe Crédit Mutuel Innovation se sont également révélés, et ses questionnements experts nous ont permis de nous améliorer. »

* IRCAD : l'Institut de Recherche contre les Cancers de l'Appareil Digestif, créé en 1994 à Strasbourg par le Pr. Jacques Marescaux, forme des chirurgiens du monde entier à des méthodes de moins en moins invasives.

** Tissus mous : poumons, foie, reins, pancréas...