Jacques Frénéhard

À plus de 120 ans, votre groupe a décidé de se positionner sur de nouveaux marchés. Pourquoi ce choix ?

Jacques Frénéhard : Depuis sa création, l'entreprise s'est développée dans le domaine des accessoires de toiture. Tout en restant sur le marché de la couverture, nous nous sommes diversifiés en proposant des éléments de protection comme des échafaudages suspendus ou des garde-corps. Il y a une dizaine d'années, nous avons fait le constat que le marché de l'habitat en France évoluait vers des maisons plus petites et que les toits inclinés disparaissaient progressivement au profit des toits plats. à terme, la pérennité du groupe pouvait être remise en cause. Nous avons alors pris la décision de déplacer le centre de gravité vers des marchés en croissance, en particulier la protection contre les chutes de hauteur.

D'où le rachat du groupe Tubesca-Comabi... ?

J. F. : Oui, en 2016 nous avons eu l'opportunité de racheter la partie française du groupe allemand
Zarges-Tubesca. Cette opération présentait plusieurs avantages.
Grâce à leurs compétences et à leurs produits, en particulier les solutions d'accès en hauteur, ces sociétés consolidaient notre nouveau positionnement : la hauteur en confiance. Grâce à une démarche innovante, nous sommes désormais capables de sécuriser l'accès et le travail de toute personne exerçant une activité en hauteur, qu'il s'agisse de l'employé de supermarché qui remplit les étagères d'un rayon ou du compagnon qui rénove la flèche de la cathédrale de Rouen à 132 mètres. Nous avons aujourd'hui des clients dans le bâtiment, l'industrie ou encore les services publics comme les pompiers.
Cette acquisition nous permettait également de passer du stade de PME à celui d'ETI avec dix usines, dont neuf en France. Nous sommes fiers de ce statut d'ETI industrielle française, car nous sommes convaincus qu'il est l'une des clés de la création d'emplois en France.
Cette opération avait une autre vertu : elle nous permettait d'enrichir notre équipe de management.

Elle ne pouvait se faire sans l'appui d'investisseurs ?

J. F. : Effectivement. Il faut savoir que même si l'acquisition ne concernait que la moitié des activités du groupe Zarges-Tubesca, les sociétés concernées représentaient un chiffre d'affaires de 95 M€, à une époque où Frénéhard & Michaux en réalisait 55. Nous nous sommes donc mis à la recherche de partenaires, avec deux exigences : être capables de nous accompagner sur le long terme et accepter de rester minoritaires.
Crédit Mutuel Equity (ex CM-CIC Investissement) a su répondre parfaitement à nos attentes.

Comment s'est passée l'intégration ?

J. F. : Pour moi, il ne pouvait y avoir qu'un seul patron opérationnel pour ce groupe élargi. Et ce ne pouvait être que l'ancien Président de Tubesca-Comabi France : Bernard Rothan. C'est aujourd'hui lui qui dirige le nouveau comité exécutif regroupant des dirigeants de Frénéhard & Michaux et de Tubesca-Comabi. La plupart sont d'ailleurs entrés au capital à l'occasion de cette opération de croissance externe.

Quels sont aujourd'hui vos axes de développement ?

J. F. : Sans abandonner notre activité historique « Toits et Fixations », nous entendons déployer notre nouvelle stratégie « La Hauteur en Confiance », une marque déposée. Nous sommes aujourd'hui les seuls à proposer ce positionnement. Cela passera par des partenariats commerciaux mais aussi par des acquisitions en France et à l'étranger. Nous espérons dépasser rapidement les 35 % de chiffre d'affaires à l'international.

  • 160 M€
    de Chiffre d'affaires
  • 1000
    salariés
  • 60
    Pays à l'international